Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Auteur:Joel Simond

Sous le rocher de la Bietaz, l’Eau Blanche prend sa source. Il donnera le nom au Village : (Aqua Bianca) en latin puis Aigueblanche.

Ce ruisseau reçoit le renfort d’une résurgence, vraisemblablement un trop plein de la nappe phréatique au printemps et en début d’été, d’où son nom eau de la st Jean. C’est une eau sulfatée, tuffeuse, qui par son dépôt crée des concrétions sur son passage.

Il traverse tout d’abord le hameau des Moulins où selon le cadastre sarde de 1729 on pouvait dénombrer 3 moulins à grains, un à noix et un cloutier qui fabriquait des galoches.

On retrouve ( sur une carte levée en 1750 ) les moulins déja mentionnés..

J'ai modifier la catre d'origine pour la rendre plus lisible

original ici: http://www.aigueblancheautrefois.com/2013/11/la-conduite-d-eau-sal%C3%A9e-de-salins-%C3%A0-conflans.html

Document F Rerat académie de la val d'isère

Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.

1 et 2 moulins à grain

3 et 6 moulin à huile

4 cloutier

5 scierie

On retrouve sur cette carte le tracé des remparts (ce qu'il en reste en 1750) .

En 8 on retrouve la maison forte de la Famille Montmayeur (descendant de la famille d'Aigueblanche) ,en 9 la prison.

Remarquez aussi la position du pont sur l'Isère qui traversait au niveau des maison de l'actuel hameau du Bourjaillet dont retrouve certaines maisons encore existantes aujourd'hui.

On voit également que le ruisseau se sépare en en deux au sommet de la rue de derrière (actuelle rue Richart Curt) pour redescendre le long de la grande rue actuel qui venait d'être crée. Voir http://www.aigueblancheautrefois.com/petite-histoire-de-la-grande-rue-et-de-la-montee-de-la-chapelle.

Plus tard ce bras sera utilisé pour laver les ardoises derriere l'actuelle maison Bernard..

Un autre ruisseau arrivant lui des Esserts .Appelé l'Eau Rousse il se jetait dans l' Isére aprés avoir traversé les jardins de Lachat .il alimentera par la suite entre autre l'Alambic une forge une teinturerie et une scierie.

On retrouve ce cheminement sur le premier plan cadastrale français.

source Archives départementales de la Savoie

source Archives départementales de la Savoie

On retrouve les moulin 1 et 2, les moulins à huiles 3 et 6, le cloutier en4, en 7 l’ardoisière, en 8 et 9 le château et sa prison.
En 11 on trouve l'emplacement de ce qui deviendra quelques années plus tard la Fromagerie école. voir http://www.aigueblancheautrefois.com/la-fromagerie

En 12 on remarque que la chapelle du chateau à été agrandie pour devenir l'église actuelle.On note aussi que le pont 10 à été déplacé pour arriver à sa place actuelle.

Le batiment qui abritera l'école et la mairie jusqu'en 1980 à été construit.

Mais revenons à l'eau blanche..Au hameau des moulins un acqueduc (encore existant aujourd'hui) ;permettait l'accés au champs .

Le cours d'eau ,divisé en deux , passait de chaque coté des maisons.Il arrivait au lieu dit la Cressonnière (actuelle Mairie) pour etre entrré pour le passage de la route imperiale.

Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.

Le cours d'eau ,divisé en deux , passe de chaque coté des maisons.Il arrive au lieu dit la Cressonnière (actuelle Mairie) pour etre enterré pour le passage de la route imperiale.

et alimente un lavoir.

Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.
Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.

Il descend ensuite la rue de derrière sur la gauche,où certaines parties du canal existent encore et sont transformées en bacs à fleurs.On y voit également de nombreuses concrétions calcaires .

le passage et le siphon romain
le passage et le siphon romain

le passage et le siphon romain

Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.

pour acceder aux jardins un sphon romain à été créé .

Le canal quitte la rue sur la gauche, traverse une cour interieur puis arrive sur le parking derrière l’église. L'eau passait en hauteur comme tracé en bleu sur la photo ci dessous.A cet endroit ce trouvait la fruitière municipale et une scierie et plus bas il arrive à l’huilerie puis se jette dans l’Isère.

Le canal de l'eau blanche-Une énergie 100 % renouvelable.
la derniere utilisation de l'eau .La roue à auget reconstruite du moulin à huile.

la derniere utilisation de l'eau .La roue à auget reconstruite du moulin à huile.

Chaque riverain avait la charge de l'entretien de sa partie de canal .

Comme on a pu le voir les anciens on rentabilisé le canal .Utilisée de nombreuse fois l'eau continuait sont chemin dans l'Isére pour être sans doute réutilisée plus loin.

Une énergie 100 % renouvelable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dadou 03/11/2013 09:11

c'est magnifique joel , 'est joliment expliqué , merci