Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Auteur:Joel Simond

Voir la partie 1

Voir la partie 2

Le Secheron stabilisé ?

Souvenez vous ce que disait le journal en 1889

C'est ce que l'on croyait mais peut-on réellement stopper un tel phénomène ?

  Le 9 février 1955 une crue importante a lieu sans dégât  importants

  En avril 1962 après un apport d'eau important dû à la fonte des neiges, le torrent sort de sont lit suite à une embâcle. Le chemin du Crèt est coupé et le pont de la Combe détérioré.

  Le 7 juillet 1973 de nouvelles coulées de laves torrentielle dû à un apport d'eau exceptionnel  provenant des galeries EDF pour la construction du barrage de la Coche se produisent. Les dégâts sont importants sur le haut du village.Les routes et les prés sont inondés.Un captage a été installé à la base du barrage de la coche pour  drainer l'eau .Un nouveau  barrage important à mi hauteur du ravins est construit pour caler les berges.

  En septembre 1987 des rejets d'eau artificiels dans le ravin de la Golettaz provoque des dépôts importants tout le long du torrent.De nouveaux ouvrages de protections sont réalisés pour consolider le ravin et stabiliser les berges.

     Une étude de l'ADRGT (l'Association pour le Développement des Recherches sur les Glissements de Terrain ) en 1987 rapporte que le glissement du secheron s'étant sur une longueur de 1500 mètres ,entre 840 et 1600 mètres d'altitude.Le volume total du glissement est compris entre 2.5 et 3 millions de mètres cubes .Meme s'il ne présente pas de danger imminent , sa vitesse de déplacement est estimée  entre 50 cm et 1 mètre par an (pour mémoire en 1869 6 à 8 mètres par jour) et l'apparition de nouveau mouvement de terrain peut faire craindre une obstruction du torrent et de nouvelles coulées de boue.

      En 2004 le bureau d'étude ERTM conclue que dans l'état actuel du lit des débordements important sont à craindre de part et d'autre du torrent et notamment en zone habité.

 La commune de Le Bois demande au service du RTM une étude de dimensionnement des ouvrages de protection.

Une série de digues est crée pour réceptionner  30000 m3 .

Le glissement du Sècheron (3)

 

<<<<<<<<<<<<<<<Le Nant Noir>>>>>>>>>>>>>

Source: Plan de Prévention des Risques commune de le Bois - note de présentation - décembre 2008 (prefecture de la Savoie)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article