Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le barrage des Echelles d'Annibal relie Randens (en Maurienne) par une conduite et un tunnel de 6 kms de long. La construction commence en 1949.

Le 14 novembre 1951, une violente explosion dans le tunnel Isère- Arc fait 1 mort et 11 blessés graves.

Lors des travaux, le 23 janvier1952, plus de 1000 ouvriers ce mettent en grève, pour obtenir une augmentation de salaire et l'amélioration des conditions de travail.

La jonction entre les deux équipes de forage du tunnel a lieu le 22 janvier 1953.

Le barrage des echelles d'Annibal
Le barrage des echelles d'AnnibalLe barrage des echelles d'Annibal
Le barrage des echelles d'Annibal

Le barrage des echelles d'Annibal

Construction du barrage  et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin
Construction du barrage  et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin Construction du barrage  et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin
Construction du barrage  et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin Construction du barrage  et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin

Construction du barrage et de la conduite Isere Arc.Les photos de la conduite sont prises depuis le rond point dela route de Valmorel.Collection Remi Boutin

En 1971 le lac naturel presque asséché de la Coche est surélevé par un barrage d'une trentaine de mètres pouvant contenir deux millions de mètres cubes . Il sera alimenté par les eaux des dorons des Bellevilles et des Allues, du Morel et de l'Eau Rousse. L’alimentation par ces eaux n'étant pas suffisante des pompes réversibles à cinq étages aspirent, la nuit, en heures creuses grâce à la production excedentaire des centrales nucléaire , les eaux du barrage d'Aigueblanche, qui seront turbinées pendant la journée. Une galerie blindée, en partie souterraine, relie le barrage de la Coche à l'usine elle aussi souterraine de St Hélène (commune de le Bois).

Le 10 février 1971 au cours du forage de cette galerie, une source d'eau chaude (17°) sulfureuse et mise à jour. L'eau jaillit à 250 l/seconde avec une pression importante. Captée elle est conduite dans l'Isère proche. Les travaux durent jusqu'en 1977.

Un agrandissement de la centrale de St Helene est en cours (2012) avec le doublement de sa capacité et la construction d'un bâtiment de 37 mètres de haut. (A venir des photos avant et après les travaux )

Le Barrage de la Coche
Le Barrage de la Coche

Le Barrage de la Coche

La centrale de St Hélene en constructionLa centrale de St Hélene en construction

La centrale de St Hélene en construction

La salle des turbines et une roue pompe
La salle des turbines et une roue pompe

La salle des turbines et une roue pompe

Principe de l'instalation

Principe de l'instalation

L'hydroélectricté

Les lignes de raccordement au reseau ont été remplacées ,au cours de trauvaux spectaculaires de 2010 à 2011

De gros travaux ont été neccessaire ,avec notamment ,la creation ou la remise en état des chemins d'accés aux pylones,la protection des routes survolées par les cables.

L'hydroélectricté

Commenter cet article