Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier article sur les torrents qui ont façonné la vallée d'aigueblanche .                          Reprise de l'article original avec ajout de nombreux documents.

Parmi les éléments qui ont façonnés la Vallée d'Aigueblanche , il y a le Morel.

      Ce torrent est formé par l'addition de nombreux petit ruisseaux ,dans les ravins sous l'arête qui joint la pointe du Mottet au Niélard, à une altitude de 1700 mètres environ

Il suit sont cours pour se jeter  11 kms plus bas dans sur la rive gauche de l'Isère en face du village de grand coeur.

 

 

cascadedes sources du Morel

     Pendant de nombreuses années le Morel sera le principal fléau de la vallée,dévastant régulièrement la plaine et le village de Bellecombe et le village de st Laurent .

      Il coupe aussi le chemin dit de grande communication N°13 qui relie Aigueblanche à la Maurienne

Le torrent passe au pied du glissement de Doucy, où il arrache des matériaux, qu’il charrie ensuite jusqu’au cône de déjection dans la plaine de Bellecombe. À chaque crue, il accélère la descente des parcelles du village de Doucy.

le Morel avant la réalisation du tunnel de dérivation et de la cascade

le Morel avant la réalisation du tunnel de dérivation et de la cascade

On connait pour le Morel, pas moins de 44 débordements ou crues.

C'est en 1620 que l'on retrouve la 1ere grande inondation répertoriée qui submerge le village de Bellecombe et la tour .

En 1664 après une nouvelle inondation ,Les syndics de Bellecombe autorisent le vicaire général de l'archevèché à dresser un mur sur la place du village pour protéger la tour,les jardins et verger.

De nouveaux débordements on lieu en 1700,1701,1715,1721,et 1732

Les 14 et 15 septembre 1733 ,à la suite de violentes pluies ,le Morel avança jusqu'au cimetière ,remplissant au passage toutes les étables du chef lieu de graviers et ruinant les prés au environs de la cure.

Le 22 décembre 1740 aprés une brusque fonte des neiges le Morel atteint 5 metres de hauteur et envahi à nouveau le chef lieu de Bellecombe.

Puis de nouveau en 1751, 1763,1764,1777,1778,1799,1805,1808,1812,1824,1825,1826

En 1873, le conseil général demande au préfet, de bien vouloir réaliser un nouveau cadastre, pour la commune de Doucy, six cents parcelles ayant été détruites, en totalité ou en partie par la corrosion du Morel.

En 1828 les habitants sont obligés de sortir précipitement  de l'église où l'eau entre de toute part. puis cassiment toute les années jusqu'en 1843

Le 1er novembre 1859 la plaine de Bellecombe est tranformé en lac.On peut noter que cette crue à également détruit en amont le pont  du Villaret entre Doucy et les Avanchers.

Puis en 1866,1870,1871,1875,1882

En 1897 un éboulement de 1200 metres cubes ce produit sous Doucy qui coupe le chemin entre Doucy et les Avanchers sur 10 metres

Puis 1900,1901,1902,1906,1907 et en 1908

voici quelques coupures de presse de l'époque

LE MOREL Fléau de la plaine de Bellecombe
LE MOREL Fléau de la plaine de Bellecombe

À de nombreuses reprises des travaux sont réalisés

En 1777 de nombreux chevalet en bois sont établi sur rives

En 1778 tout est détruit.Les travaux pour fixer le lit du Morel et évaluer à 47.370 livres. La province devait y contribuer pour 2.000 livres et les paroisses de st Oyen, Bellecombe et Doucy devaient soldé le reste,mais les guerres et la révolution ce projet tombe dans les oubliettes et l'on se contente de travaux provisoires détruit à chaque nouvelle crue.

En l'an IX on fourni 80 sapins pour la contruction de nouveaux chevalets.Le transport et la réalisation seront éffectué par les habitants.

Divers autres travaux eurent lieu ,toujours sans succés

en 1873 un syndicat est créer

 

 

 

 

En 1875 les falaises sous Doucy reboissées pour retenir le terrain.

1896: un barrage est établi sous le glissement de Doucy .

Avec beaucoup de difficulté ce barrage de 36 metres de long et 12 de haut et réalisé.

Même s'il freine l'érosion il ne sera pas suffisant pour dompter le Morel.

De nouveaux travaux sont demandés par la population.

Un tunnel va etre creusé pour dévié le court du torrent . Il sera courbe,mesurera 978.55 metres avec une pente moyenne de 11.8% .Sa section fera 18m².

En 1902, c’est Paul Mougin, inspecteur général des eaux et forêts, qui dirige les travaux .Un tunnel est réalisé pour dériver le cours du torrent au niveau du glissement de Doucy. D’une longueur de 980 mètres, courbe, il est très difficilement réalisé en raison de la mauvaise qualité de la roche traversé. On est obligé de le renforcer par une voûte maçonnée. Des gradins sont construits tous les 18 mètres, reliés entre eux par des contre-pentes pentes. Sa section est 25 m3. Ce tunnel abouti au sommet d’une cascade de 80 mètres de haut.

Le creusement du tunnel ne se fera pas sans mal.

Pendant les travaux le Morel continue ses ravages:

 

 

Une carrière sera établie à le Bois pour fournir les pierres neccessaire à la maçonnerie de l'ouvrage.Le transport de ses pierres seront transporter dans des wagonnets .

 

La sortie aval du tunel du tunel lors de sa construction en 1902

La sortie aval du tunel du tunel lors de sa construction en 1902

extremité amont du tunnel

extremité amont du tunnel

Sur le cours du Morel en aval du tunnel est endigué jusqu’à l’Isère.

Pour briser la force du courant du a la forte pente, cinquante paliers de 2 mètres de haut sont réalisés, reliés, eux aussi, par des contre-pentes pentes de 1 %.

Les pentes sous Doucy et St Oyen seront reboisée pour fixer le terrain.

en 1906 les travaux sont terminés et inaugurés en présence du ministre de l'agriculture.

Ces travaux auront coutés 1 619 497 francs

Depuis aucun débordement n'est a signaler meme si, en période de fonte des neiges . le niveau est très élevé.On peut en regardant la vidéo qui suit imaginer la force du torrent .

Une parties des eaux du Morel est maintenant captée par l'EDF pour alimenter le barrage de la Coche.

Régulièrement des travaux ont lieu.

En 2011 les berges sont nettoyées et réaménagées.

012 des travaux de nettoyage et de réparation de la maçonnerie du tunnel a lieu.

Sources:

les torrents de Savoie par Paul Mougin

Délibérations du conseil général de la Savoie (BNF)

Mémoire d'actualité en rhone alpes

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article