Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Aigueblanche autrefois

Des images, des anecdotes et quelques histoires de la vie quotidienne à Aigueblanche et dans sa vallée. N'hésitez pas a prendre contact si vous avez des documents sur la vallée.. Pour ne rien rater abonnez-vous.Un mail vous sera envoyé lors des nouvelles publications

Raymond Guillot- Musicien

Raymond Guillot- Musicien

1914-2001

Originaire de Villargerel où ses parents étaient cultivateurs et entretenaient un carré de vigne. Son père, partit sur le front décède dans les premier jour du conflit. Raymond naît un mois après le 8 septembre.

À l’age de sept ans il contracte la rougeole dont les séquelles dramatiques vont décider de son existence. Petit à petit il perd la vue. À huit ans il entre dans la nuit totale. Il part à Lyon dans l’Institut National des jeunes aveugles où il achève ses études primaires.

Dans cette école l’enseignement du piano et du solfége sont obligatoires. Il étudiera le violon puis suivra une classe d’orgue.

En 1938 fut inauguré le carillon de 48 cloches de la basilique Notre Dame de la Trinité de Blois, un des plus beaux d’Europe. On lui confiera le clavier. Pas formé pour cet art il suit les conseils d’Alfred Dubois, célèbre carillonneur. Chaque semaine, il gravit les 250 marches qui mènent à la cabine du carillonneur. Il devint très vite reconnu pour sa dextérité.

Marié à une Blésoise en 1941, il aura 2 enfants.

Le destin s’acharne sur lui : il perd sa femme âgée de 63 ans puis son fils ainé meure brutalement, mais il continu son chemin avec courage et dignité.

Il créa l’antenne Blésoise de l’association Valentin-Hauy pour venir en aide aux jeunes aveugles. Il y enseignera le braille.

Les concerts de Raymond Guillot furent des grands moments de musique.

Outre ses qualités d’organiste il enseigna la musique, le solfège, le piano, l’orgue, le violon pendant soixante ans à plus de 500 jeunes élèves.

Le 28 octobre 2001 Raymond Guillot nous quittait à l’age de 87 ans.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent CABARAT 05/03/2020 22:43

Non seulement vous signez sur le texte de mon père, mais la photo est également de mon père !.... Bravo monsieur !

Laurent CABARAT 05/03/2020 22:40

Monsieur Joel Simond se pretend auteur de ce texte dont il a plagié la presque totalité sur un article de mon père Jean Paul Cabarat publié en 2002 par la revue des sciences et lettres du Loir et Cher.
Merci à ce monsieur de citer ses sources et de presenter ses excuses.